Archivum

Forum de Sauvegarde et d'Archives
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 BZH - [Légende] Le Chevalier Noir de la fontaine de Barenton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 370
Date d'inscription : 02/06/2009

MessageSujet: BZH - [Légende] Le Chevalier Noir de la fontaine de Barenton   Ven 28 Aoû - 8:02

Rik l'a demandé… la voici

Cette histoire se déroule au temps des chevaliers d'Arthur. D'aucuns savent, que parmi les chevaliers les plus proches du roi siégeaient le preux Yvain chevalier Lion, neveu du roi et fils de sa sœur Morgane, ainsi que le sénéchal Kai, frère adoptif d'Arthur.

Or il advint qu'un jour, alors qu'ils devisaient de choses et d'autres dans la grande salle du château, Yvain et Kai qui lui tenait compagnie furent grandement surpris par la brusque irruption dans la salle du chevalier Kynon. L'allure de celui-ci était à faire peur tant il était échevelé, sale et semblait sortir d'un violent combat et d'une longue marche.

"Frères s'écria-t-il. Voici que je me suis rendu en le lieu dit de Barenton pour y vérifier les dires et propos qui courent sur la fontaine qui s'y trouve. Les gens déclarent qu'il s'y trouve au dessus de l'eau une pierre parfaitement plate, et que lorsque qu'on y verse trois fois l'eau, chargée de la magie des fées qui s'y cachent et soufflent des bulles vers la surface les nuages chassent le soleil et ce sont des trombes d'eau qui s'écoulent du ciel.

A peine arrivé sur les lieux, je mis pied à terre et laissait mon destrier la bride libre pour entreprendre l'ascension du tertre ou se trouvait la fontaine. Je versais alors de l'eau sur la dalle. A peine ce geste eut-il été accompli qu'un violent coup de tonnerre éclata suivi d'une averse de grêle. J'en eu presque la conviction que le ciel s'ouvrait en deux. Lorsque l'orage se calma, il se mit à briller un soleil si fort qu'on eut cru un autre jour. Ce fut alors que la terre se mit à trembler si fort que je peinais à trouver mon équilibre. Un cavalier vêtu d'une lourde armure noir surgit sur un destrier au pelage aussi sombre que la nuit. Ses paroles envers moi étaient dures. Il baissa sa lance et chargea. Je n'avais qu'à peine eu le temps de me remettre en selle. Le combat fut rude et hélas, je fus rapidement culbuté. Le chevalier s'empara alors de ma monture et s'en alla, riant de ma honte, sans même me laisser l'honneur de me faire prisonnier."

Outré par les paroles du chevalier, Yvain se leva et prit à son tour la parole

"Il ne serait pas honorable pour un chevalier de laisser passer cet affront à l'un des nôtres. J'irai tenter l'aventure et défier le chevalier noir."

En vérité mon ami, déclara le sénéchal Kai d'un ton moqueur, combien de fois à tu proposé ce que ton bras n'a osé accomplir ?

Mais Kynon chercha à les raisonner tous deux, soutenant qu'il ne doutait en rien du bras et du verbe d'un homme de cœur comme Yvain.
Le lendemain donc, Yvain pris la route vers Folle Pensée.

Après une longue chevauchée, sous un grand chêne, il trouva enfin la fontaine, le tertre et sa dalle sur laquelle il versa de l'eau. Aussitôt le ciel s'obscurci, et un coup de tonnerre de loin plus violent que tout ce que Kynon avait décrit se fit entendre suivi d'une averse de grêle qui pénétrait l'armure et les chairs du chevalier. Alors qu'il commençait à se demander comment survivre à une telle attaque de la nature, l'orage cessa aussi brusquement qu'il n'avait commencé, cédant place au soleil et aux chants des oiseaux. Tandis qu'Yvain s'extasiait de ce miracle, flattant l'encolure de son cheval, il sentit la terre vrombir sous ses pieds. Il remonta rapidement en selle, et le chevalier noir fit son apparition, l'incendiant de ses insultes. Tous deux abaissèrent leurs lances et chargèrent. La joute fut rude et ils brisèrent chacun leurs lances. Ils prirent ensuite l'épée, et Yvain blessa mortellement le chevalier noir qui prit la fuite poursuivi par son adversaire. Alors qu'ils atteignirent le château et passèrent le pont levis, les gens du chevalier noir firent tomber la herse sur Yvain et eurent tout juste le temps de faire passer les portes à leur seigneur, laissant l'ennemi prisonnier sur le pont levis.
Alors qu'il insistait pour qu'on le laisse entrer et que justice soit faite sur celui qui l'avait agressé, le jeune chevalier remarqua à la fenêtre une femme d'une beauté exceptionnelle. Il tourna sa requête vers elle, mais ses appels restèrent vains.

Alors qu'il s'égosillait toujours, une petite voix vint à ses oreilles. Il tourna son attention vers le donjon, et, au travers d'une meurtrière il aperçut une jeune femme aux cheveux blonds qui semblait le prendre en pitié

Prends garde chevalier, souffla-t-elle, car bientôt les gardes sortiront et ils seront bien trop nombreux pour que ton épée te défende.

Or, Yvain avait en sa possession depuis quelques temps déjà un anneau qu'il portait en son doigt et qui lui conférait le don de passer inaperçu de ceux qu'il souhaitait. Quand les gens du château vinrent pour le prendre et le livrer au supplice, il tourna l'anneau sur son doigt et passa la porte pour rejoindre la belle qui l'avait sauvé.

Tandis qu'il la remerciait, ils entendirent de profondes lamentations en provenance d'une autre tour. La jeune femme, qui portait le nom de Lunet, expliqua à Yvain que l'on portait l'extrême onction à son maitre. Lorsque sortit la procession funéraire, Yvain remarqua la dame dont il avait aperçu la silhouette en haut de la tour. De plus près, sa beauté était si resplendissante qu'il en tomba sitôt amoureux. Lunet lui expliqua qu'elle n'était autre que Laudine, l'épouse du chevalier noir, la dame de la fontaine. Et lorsqu'Yvain lui confia l'amour dont il souffrait, elle promit de l'aider. Elle alla trouver sa maitresse et chercha à la convaincre qu'il lui fallait un chevalier pour la défendre et protéger la fontaine. L'argument porta, et Lunet fit entendre à la dame Laudine qu'elle se rendrait à la cour du Roi Arthur pour y querir un prétendant. Cependant elle n'en fit rien et alla s'enfermer deux jours dans sa chambre, suite à quoi elle présenta Yvain à la dame.

Laudine ne fut pas dupe. Elle savait qu'Yvain était celui qui avait décimé le chevalier noir. Elle accepta néanmoins de l'épouser, et le chevalier au Lion devint le gardien de la fontaine. Il est celui qui depuis répond à l'appel de ceux qui versent de l'eau sur la dalle, car selon la légende, à chaque chevalier noir en succède un autre.

Bon… ceci dit avec mon protégé on a essayé de mettre de l'eau sur la dalle, mais ça ne marche pas.



Petit quizz bonus : quelqu'un sait il pourquoi la Fontaine de Barenton se situe-t-elle au cœur du lieu nommé dans l'histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onelexonearchives.forum-motion.net
 
BZH - [Légende] Le Chevalier Noir de la fontaine de Barenton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CHEVALIER NOIR "retro" (Black Knight)
» Remarques et avis sur le Pack Chevalier Noir vol 2 : Dragon et Cygne
» [Thriller, Action] The Dark Knight - Le Chevalier Noir
» BATMAN - LE CHEVALIER NOIR ( URBAN COMICS )
» CHEVALIER NOIR "D.Whitman / classic" (Black Knight III)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archivum :: Script :: Paranoïaque-
Sauter vers: