Archivum

Forum de Sauvegarde et d'Archives
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [INT] Le bout du bout du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 387
Date d'inscription : 02/06/2009

MessageSujet: [INT] Le bout du bout du monde   Jeu 29 Avr - 11:30

Bon… officiellement, ces coordonnées ne sont pas les coordonnées les plus au sud du continent Africain, ni même le point de conjonction des Océans Pacifique et Atlantique. Pourquoi tout le tralalala à ce moment là. Il se trouve que le cap de bonne espérance est le point géographique à partir duquel on commence a voyager plutôt vers l’est au lieu de se diriger plutôt vers le Sud. C’est à partir de ce point qu’est donnée la toute première colonie du Cap en 1652.

Cape Town, je vous en ai déjà parlé. Pour rappel, elle est établie par l’administrateur colonial Jan van Riebeeck tout d’abord en tant que camp de ravitaillement pour la Compagnie néerlandaise des Indes orientales à environ 50 km au nord de ce qui s’appellera ensuite la Baie de la Table, nommée après la montagne éponyme le 6 avril 1652.


Cape Town et en bas au milieu, le cap de bonne espérance


Plusieurs kilomètres plus au Sud sont les coordonnées mentionnées plus haut. C’est en janvier 1488, quelques années plus tôt donc, que le cap de Bonne-Espérance est découvert par les Portugais, plus précisément par la flotte du Commandant Bartolomeu Dias.



Croyant qu’il a dépassé le point le plus au sud du continent Africain… le bout du monde, quoi… il longe les cotes vers l’est sur plusieurs kilomètres sans rencontrer aucune autre terre, ce qui valide son hypothèse, pourtant fausse a l’époque et fait demi tour sous la pression de son équipage en longeant le Cape des Vents – qui accessoirement porte très bien son nom.


Baptisé de bonne espérance parce qu’a son franchissement, les marins ont « bon espoir » d’arriver aux Indes, étape finale d’un voyage souvent fatal à l’époque, c’est donc à partir de ce lieu qu’en 1651 la Compagnie des Indes Orientales chargera Van Riebeeck de fonder une colonie de ravitaillement et d’approvisionnement en légumes et autres nourritures aux marins souffrant le plus souvent du scorbut à mi chemin de la destination finale. Qui l’eut cru… l’une des villes les plus touristiques au monde aurait donc été bâtie… sur des salades.

La visite vaut le coup, ne serait ce que pour observer la formidable fusion des eaux claires et des eaux foncées. La faune et la flore y sont exceptionnelles. Le lieu est mis en avant pour l’observation des baleines et des phoques, sans compter les nombreuses autruches et autres animaux particuliers.

Ainsi que pour dire que comme moi… vous avez touché le bout du monde Wink



sources : [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onelexonearchives.forum-motion.net
 
[INT] Le bout du bout du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Nurserie des Bout'Choux
» Aller au bout du monde avec toi
» Pirates des Caraïbes: Jusqu'au Bout du Monde - Edition Simple et Collector (23 novembre 2007)
» [Magnan, Pierre] Laure du bout du monde
» [Marcastel, Jean-Luc] Louis Le Galoup - Tome 1: Le Village au bout du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archivum :: Script :: Paranoïaque-
Sauter vers: